Collectif Anti Nuisances L2
Une association apolitique soucieuse de la Santé Publique, composée d’un réseau d'associations et de citoyens,
œuvrant pour l’amélioration de la qualité de l'air et du cadre de vie,pour la réduction du bruit, aux abords de la L2
et plus généralement en Métropole AIX MARSEILLE
 

L2, nouvelle route solaire : la critique

19/2/17

Les inconvénients du solaire au sol, sur la L2 :
 
-  son coût (« 6/W, soit 6 fois supérieur au coût du grand solaire PV »)

 - son faible rendement chute de 70% du rendement et à réduire la durée de vie des cellules », à cause du passage des véhicules »)

 - sa durée de vie (« 40% inférieure » / « durée de vie d'une route Wattway estimée à 10 ans par Colas »)

 sa perte d’efficacité due à la pose au sol (« En plaçant les panneaux PV à lhorizontal, on perd en France 10 à 15% defficacité comparativement à des panneaux correctement inclinés »)
sa perte d’efficacité due à leur enfouissement et à leur couverture (« En enfouissant les cellules dans les routes, on les expose à une température plus élevée, ce qui fait également baisser de manière très significative lefficacité des cellules. » /  « les couches protectrices placées au dessus des cellules PV réduisent de 2% lefficacité du système »)

 - sa perte d’efficacité due à la pollution (« Par ailleurs la pollution automobile (dont le carbone-suie des véhicules diesel) mais aussi les traces de pneus et de nombreux débris font obstacle au passage de la lumière solaire)

 - sa perte d’efficacité due au givre (« La technologie développée par Colas intègre une capacité dégivrante, argument mis en avant dans les médias par le groupe. Or à 0 °C, la chaleur latente de fusion de la glace est de 333 kJ·kg-1. »)

 - sa difficulté de remplacement, contrairement à des panneaux hors sol (« Pour changer une dalle, il faudra bloquer la circulation, la décoller, reniveler la route puis coller une nouvelle dalle »)

 - sa difficulté de raccordement, avec des tranchées (« la nouvelle architecture électrique, non standard, contribue probablement à faire monter les coûts »)

 - sa pose collée (« pour fixer ces panneaux sur l'enrobé, il faut de grandes quantités de colle super-forte (Brevet Bouygues-Colas),  probablement à base de silicone dont la fabrication est très énergétivore. »)

 - sa résine de protection (« La résine agrège un conglomérat de verre (aux propriétés anti-abrasives). Est-ce vraiment du verre recyclé ? Car "un centimètre de verre solaire transmet 91% de la lumière utilisable. Mais un verre recyclé n'en transmettra que 35%" »

 - sa résonance au bruit (actuellement, l'enrobé fourni par COLAS est le RUGOSOFT, qui, même si ce n'est pas le meilleur de cette société, reste un enrobé relativement efficace en terme de réduction des bruits de roulement)

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !



Créer un site
Créer un site